Prise de poste, un accompagnement mais pour quoi faire voyons?

double

La plupart d’entre vous dans votre carrière de manager a connu, connaît ou connaîtra une mobilité professionnelle. Celle-ci peut être interne à l’occasion d’une promotion ou bien externe à l’occasion d’un changement d’employeur. Jusque là je ne prends pas trop de risques. La sélection au recrutement dans les deux cas s’appuiera en général sur des compétences maitrisées et sur une bonne performance dans le poste précédent. Elle s’appuie également sur un pari, celui de votre capacité à tenir le nouveau poste et à y avoir de bons résultats.

L’induction dans le poste, un élément clé du pari réussi

Lorsqu’il s’agit d’une mobilité externe, le nouvel employeur bien avisé mettra en place un programme d’induction dans le poste incluant des rendez-vous avec les principaux partenaires que vous aurez à connaître dans votre nouveau job, une présentation de l’entreprise, son business, sa culture ses valeurs, un accès aux informations comptables et financières, des rencontres avec vos clients principaux, la nomination éventuelle d’un référent ou d’un coach capable de vous accompagner dans votre prise de poste et de vous aider à mettre en œuvre la meilleure stratégie d’atterrissage . Tout ceci dans le but d’accélérer votre montée en puissance et de réduire au maximum les risques d’échec. Il est vrai que vous avez probablement mis du temps à arriver en raison de votre préavis et que tout ceci coûte cher.

Une différence de traitement entre l’interne et l’externe

Que se passe-t-il  maintenant dans le cas d’une mobilité interne ? Sans trop grossir le trait, quelques mots encourageants et une claque dans le dos pour vous jeter dans le grand bain. Pourquoi une telle différence de traitement? La mobilité interne est assez rarement simple, elle s’accompagne la plupart du temps d’un changement de niveau de responsabilité, d’un changement de secteur d’activité voire même dans certains cas d’un changement de métier. Et pourtant les dirigeants d’entreprises ont tendance à considérer qu’un accompagnement serait un révélateur de faiblesse pour le nouveau candidat, le signe d’une possible erreur de casting. D’ailleurs vous même vous ne demandez pas d’accompagnement cela serait « suspect ».

Accompagnement, une démarche suspecte ? Non, une sage précaution!

Or ce raisonnement est erroné. Les enjeux affrontés par les candidats internes sont tout à fait similaires à ceux des candidats externes. L’aspect promotionnel, l’élargissement des responsabilités sont mêmes plus importants dans une perspective interne, les recruteurs recherchant en général à l’extérieur plutôt des personnes ayant déjà eu les mêmes responsabilités. Un accompagnement permettant de définir rapidement les priorités et de prendre les bonnes décisions, de valider des options d’actions, d’échanger sur ses doutes quand à sa légitimité, est une approche accélératrice de performance et bénéfique pour l’entreprise et le candidat en réduisant drastiquement les risques d’échec qui demeurent importants ( voir à ce sujet : https//:vous entrez dans la quatrième dimension)

Alors n’hésitez pas, ayez recours à un accompagnement en cas d’induction dans un nouveau rôle. Cela procurera un avantage compétitif à votre organisation.

Pour en savoir plus nous contacter à l’adresse suivante http://www.enaxion.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s