Le salaire de la peur

 

th8F65BK65 Parler de la peur n’est pas aisé. Certes chacun d’entre nous ne transporte pas de nitroglycérine sur des routes improbables au risque quasi certain d’y laisser sa peau au détours d’un mauvais virage ou à l’occasion d’une ornière fatale. Certes chacun d’entre nous ne gagne pas sa vie en risquant de la perdre à tout instant comme les héros de ce film magnifique de Clouzot. Certes la motivation de ces chauffeurs de l’impossible qui se lancent dans une aventure extrêmement risquée pour envisager une vie meilleure grâce à l’argent chèrement acquis n’aurait rien à voir avec notre propre motivation au travail (sic). Certes et cependant combien de fois avons nous rencontré cette peur, cette émotion particulière. Elle n’est pas toujours visible ou exprimée mais elle est pourtant bien là. Elle apparaît cachée dans les replis de l’activité humaine. Dans l’entreprise, la peur est présente à tous les étages. Chacun à son niveau a peur. La paranoïa est d’ailleurs plutôt bien développée prêt des sommets de l’entreprise. Peur de quoi au fait. Peur de perdre? Or pour gagner il faut risquer sa chance pour changer la situation et progresser . Prendre des risques, créer de nouvelles réalités, ouvrir de nouveaux horizons. Ce sont là des défis à relever pour les membres de l’organisation et le prix à payer est de se confronter à ses peurs et de les surmonter. Alors comment faire ? Accepter les erreurs, les siennes et celles des autres, accorder sa confiance pour mettre en place les conditions du succès en acceptant le risque de l’échec. Lutter contre les tentations de fuite ou d’évitement face à la difficulté de donner envie. Laisser émerger ses émotions, écouter celles des autres et communiquer pleinement avec l’entourage au lieu de ne transmettre que des informations ou des instructions par écrit. S’attacher à donner du sens également en laissant la parole à la sensibilité qui est en nous. Développer son empathie, c’est à dire savoir se mettre à la place des autres et ressentir ce qu’ils ressentent pour mieux comprendre leurs attentes et apporter les bonnes réponses. Cela permet parait-il de réduire la peur que l’on ressent et d’évacuer le stress pas seulement pour soi mais aussi pour son entourage.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s