Le respect, élément crucial du management

respectQuand on demande à quelqu’un quelle est la première qualité d’un bon manager , le respect est rarement cité en premier. Pourtant quoi de plus important ou de plus primordial que de faire montre de respect envers ses subordonnés et son entourage lorsque l’on est en charge d’une équipe ? Un pas plus loin nous conduit à nous demander comment démontrer ce respect nécessaire. La première des réponses qui vient bien souvent est alors du domaine comportemental. Il s’agit pour respecter son environnement d’être courtois et de ne pas tenir de propos désobligeants ou attentatoire à la dignité de la personne. Certes,  mais est ce bien suffisant ? La question mérite d’être posée. Rester poli est-il une façon de montrer son respect . Peu d’entre nous dans les entreprises se trouvent exposés à des « chefs » discourtois voire insultants. Cela existe bien sur mais ce n’est pas le cas général loin s’en faut. Poursuivons donc notre questionnement et essayons d’aller un peu plus loin au delà des règles communes du « vivre ensemble » pour identifier les marques de respect. Respecter un collaborateur c’est avant tout avoir le soucis réel et permanent de son bien être. Le bien être au travail est lié aux missions qui sont confiées et aux conditions de leur réalisation. Être respectueux de quelqu’un dans l’exercice de ses missions devient alors l’ardente obligation de lui donner les moyens de remplir son travail dans de bonnes conditions. Ces bonnes conditions peuvent être matérielles bien sur et relever d’un environnement sécurisé où le risque d’accident est limité à l’extrême, mais elles sont également d’une nature différente et peuvent concerner des aspects plus managériaux. Distribuer des objectifs clairs négociés et réalisables. Pour le manager être respectueux c’est alors donner de l’information pour permettre de comprendre ce qui est attendu. Apporter ensuite l’aide méthodologique et le support nécessaire , donner du feedback sur ce qui est réalisé, donner des moyens et notamment de la formation. C’est aussi se préoccuper du développement personnel du collaborateur, c’est à dire s’assurer que les acquis sont maîtrisés et reproductibles pour soutenir une évolution professionnelle future. Enfin, c’est reconnaître la réussite et la rémunérer à sa juste valeur . On le voit donc, le respect n’est pas seulement une notion floue, une valeur affichée,  mais le cœur de l’activité managériale. A ce titre le respect tient la première place .

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s