Etre ou ne pas être authentique, telle est la question

AuthenticityFaut-il renoncer à l’authenticité pour progresser dans ses comportements de leadership? La question peut paraître incongrue mais elle se pose à celui qui doit modifier ses comportements pour en adopter d’autres semblant plus adaptés à sa situation nouvelle. Ainsi récemment un client nouvellement promu s’est vu reprocher son style un peu abrupt dans ses relations avec ses collaborateurs. Il avait en effet coutume d’envoyer des remarques acérées sur un ton très caustique et parfois un peu grossier à son entourage. Ce type de réaction, acceptable dans un environnement de production se retrouvait singulièrement déplacé semblait-il dans son nouvel univers au siège de l’entreprise avec une population de jeunes cadres issus des grandes écoles. Invité à adopter un comportement plus policé dans ses feedback, il craignait de perdre en authenticité et de singer des comportements ne lui appartenant pas. Le point soulevé n’est pas trivial car nos actes authentiques révèlent une vérité profonde de l’individu et non pas des habitudes superficielles et des conventions. Nombre de personnes se retrouvent alors bloquées dans leur évolution par cette incapacité à adopter des comportements plus adaptés car ils sont retenus par leurs traits caractéristiques . D’autres moins sensibles parviennent à copier des comportements différents pour paraître et donner le change. Nous ressentons alors parfois un décalage que nous interprétons comme un manque de sincérité. Alors que faut-il faire ? Renoncer ? en fait ce que l’on doit chercher à faire c’est d’adopter des comportements qui sont à l’usage intégrés en nous comme lorsque nous enfilons un costume neuf. Au début ce costume est un peu raide et nous nous sentons inadapté à l’intérieur, nos gestes sont moins souples , notre attitude différente de celle que nous avons lorsque nous enfilons notre jean préféré. Puis progressivement ce côté un peu guindé s’estompe au fur et à mesure que nous prenons notre place dans le costume. Il se déforme un peu chaque jour pour accompagner nos mouvements jusqu’à devenir une seconde peau dans laquelle nous nous sentons aussi à l’aise que dans notre vieux jean . Nous retrouvons notre authenticité. C’est ainsi qu’il convient de procéder. Adopter un nouveau comportement et l’adapter progressivement à notre nature profonde au lieu d’enfiler l’uniforme du voisin et singer ses comportements. De cette manière nous pouvons abandonner ce qui était sans doute valable auparavant mais ne l’est plus à présent pour nous forger notre nouveau style personnel et évoluer dans notre vie professionnelle.

A vous de jouer.