Intelligence collective et leadership distribué

Skydiving_wallpapers_143C’est une invitation au changement qui est à la genèse du développement de l’intelligence collective. Celle-ci ne pourra croitre au sein de l’organisation que dans un environnement propice. Le leadership, oxygène du système, constitue un élément clef de la réussite d’une telle démarche. Une réflexion s’impose donc dans l’organisation sur la culture de leadership et sur les comportements attendus de ses membres pour permettre l’éclosion de ces nouvelles modalités de fonctionnement porteuses d’un changement profond.

L’intelligence collective en effet se caractérise par une très  large collaboration entre les composantes de l’organisation et remet en cause les modèles bureaucratiques classiques sur lesquels se sont développées les entreprises. Rien de vraiment nouveau depuis vingt ans, mais l’arrivée à maturité de technologies permettant de concevoir des systèmes collaboratifs stables a rendu possible le développement de nouvelles modalités de fonctionnement au sein d’organisations protéiformes.

Dans l’organisation classique l’approche du leadership est une approche individuelle. On va rechercher chez le leader des attributs adaptés à son rôle et conformes à la culture de l’organisation. Ses capacités seront alors développées au moyen de programmes de formation et de développement voire de coaching individuel pour accompagner le renforcement des aptitudes recherchées. Dans une organisation qui effectue sa mutation vers l’intelligence collective , l’approche du leadership devient une approche collective. Ce n’est plus le développement de la capacité d’influence individuelle qui va être au cœur de la démarche mais le développement de la capacité d’influence collective. Le leadership devient un leadership distribué au sein des équipes entre les équipiers où le système devient central et prend le pas sur les éléments du tout. Ce qui devient important c’est le « processus organisant » au travers de l’interaction entre les acteurs et moins l’organisation en tant que telle.

S’engager pour plus d’intelligence collective est donc un processus de changement irréversible qui modifie les modèles organisationnels et les processus collaboratifs pour donner naissance à un leadership distribué.Cette mutation invite à revoir les modèles de développement du leadership et à privilégier les approches d’accompagnement collectif de type coaching d’équipe .

Publicités

Compétences et comportements à développer pour sortir gagnant de la mutation économique

imagesJ’aime Nicolas Bouzou. Il est régénérant. Cet économiste aux conceptions darwinistes tient des propos iconoclastes sur la nature de ce que nous vivons actuellement. Foin de crise pour lui, mais bien plutôt profonde mutation de l’économie qui voit le remplacement d’anciennes entreprises par de nouvelles trouvant leur raison d’être dans l’innovation. Rien de nouveau somme toute. Un simple moment historique, la répétition d’un cycle d’environ cinquante ans dont nous sommes toujours jusqu’à présent ressortis gagnants. La vague porte et s’écrase pour redonner naissance à une nouvelle vague qui connaitra le même destin. Certes c’est douloureux mais cette transformation est plutôt positive car elle est portée par le puissant moteur de l’innovation, cette capacité de l’homme à réinventer le futur depuis la nuit des temps. Ce processus de destruction créatrice, ce mouvement inéluctable vers le progrès nous devons en faire une force. Le message résolument optimiste et positif ici est clair, il est profondément entrepreneurial.
Pour moi la question qui se pose alors est comment aider les entreprises à aborder cette évolution et orienter l’énergie et les comportements de ses équipes pour nourrir ce renouveau.

Il me semble qu’une réponse pourrait être le développement de l’intelligence collective et le renforcement du collaboratif. Les évolutions techniques que nous connaissons rendent possible des réponses innovantes aux défis posés.
Comment faire ? Quels types de compétences et de comportements doivent être développés dans un tel contexte ? J’en vois pour ma part cinq.

1.Agilité et adaptation
Une grande tolérance à l’incertitude et aux idées nouvelles
Développer ses connaissances dans plusieurs disciplines pour avoir la capacité de comprendre l’autre
Le goût du changement et le sens du progrès continu
2.Créativité et innovation
Une grande ouverture aux nouvelles formes d’idées ou d’expériences professionnelles
Une maîtrise des outils favorisant la créativité
La création d’un environnement propice à l’apport d’idées nouvelles et consacrer du temps à leur exploitation
3.Coopération et fonctionnement en réseau
Développer l’intelligence sociale et le maintien de relations efficaces avec d’autres membres de l’organisation ou en dehors de l’organisation
Développer la capacité de collaboration virtuelle c’est-à-dire l’habileté à travailler de façon productive en tant que membre d’une équipe virtuelle.
4.Ecoute et communication
Capacité de communication ouverte, de support mutuel et capacité de coopération et de partage de l’information au sein des équipes.
Capacité à communiquer avec les outils numériques
5.Compétences interculturelles
Capacité à œuvrer dans différents environnements culturels. Maîtriser des langues étrangères, mais aussi s’adapter.