Le mur de la décision

Vous êt3d small people - way choicees face à un mur qui vous empêche de voir au-delà. Dans vos mains une perche vous permettra de passer par-dessus. Mais qu’y –a-t-il derrière ce mur ? Devez-vous sauter ou bien rester là dans ce monde connu ? Est-il possible de sauter par-dessus ce mur et de ne pas se blesser ? Peut-être y-a-t-il derrière un tas de grosses pierres sur lesquelles vous allez vous fracasser ? Comment savoir ? Tout d’abord vous prenez l’option d’apprendre les techniques du saut à la perche. Vous accumulez les informations et statistiques sur la balistique d’un corps projeté en hauteur par la torsion de la perche, quelle élasticité faut-il pour celle-ci compte tenu de la hauteur du mur de votre poids et de votre course d’élan ? Ca y est vous avez toutes ces informations. Vous allez pouvoir sauter mais vous ne le faites toujours pas. Pourquoi ? Que vous manque-t-il ? L’impossibilité de savoir avec certitude ce qu’il y a derrière ce mur vous cloue au sol. Alors vous vous laissez porter par votre imagination, vous envisagez le monde derrière ce mur, vous vous laissez porté par les belles images que vous espérez. Là-bas  il y a une bonne chance qu’il n’y ait pas de tas de pierres car personne n’y ait allé avant vous. C’est un monde vierge qui n’existe pas encore mais qui vous attend. Cette vision vous comble de joie, vous avez envie de tenter votre chance et ne résistant plus vous vous lancez.

Décider n’est pas une question d’information, de rationalité, mais une question d’imagination. Aussi dur que cela soit à accepter, notre recherche d’information n’a comme unique objectif de réduire l’incertitude qui est là et nous met au défi. Pour combattre cette incertitude nous voulons rationaliser, mettre en équation toutes les hypothèses. Dès lors dans un monde de complexité croissante, l’ensemble des éléments de l’équation deviennent impossibles à maitriser et prendre des décisions devient très difficile pour nombre d’entre nous. Le monde que nous nous forgeons avec nos savoirs et nos croyances  est rempli de possible et d’impossible que nous créons et qui nous limitent dans nos décisions et nos actions. Nous évaluons notre environnement sur la base de nos préconceptions concernant la situation, en fonction de nos propres limites que nous nous sommes construit durant notre vie. Nous l’appelons réalité mais cette réalité est en fait crée par nous-mêmes.  Seule la puissance de l’imaginaire peut nous libérer de ces entraves et nous permettre d’appréhender de nouveaux possibles .Lorsque l’imagination l’emporte sur la raison, nous nous libérons des limites de notre pensée rationnelle et la décision peut être prise. Elle sera rationalisée après coup pour apparaître plus raisonnée et raisonnable, ce qu’elle n’est pas intrinsèquement ; mais elle aura donné naissance à une nouvelle réalité qui n’existait pas auparavant et qui nous permet de progresser .Ce cheminement permanent de décision en décision construit notre monde et celui de nos collaborateurs dans l’entreprise. Il lui faut cette part de rêve qui donne le sens et qui mobilise les énergies.

Alors sautez le mur !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s