Connais toi toi même !

J’avais réussi à convaincre Édouard, chef d’entreprise en devenir, engagé dans une démarche d’acquisition d’une société de mécanique générale dans la région de St Etienne, qu’un travail sur son profil entrepreneurial pourrait constituer une aide utile et efficace dans sa démarche jusque-là très orientée sur les aspects business et financiers du dossier.

Réfléchir ensemble sur sa façon d’appréhender le management d’entreprise et éclairer les points de vigilance ainsi que les points de force sur lesquels il pourra s’appuyer m’était apparu comme une démarche nécessaire car je connaissais bien Édouard pour l’avoir fréquenté lorsqu’il était directeur d’usine chez un équipementier. C’est en effet une chose de réussir au sein d’un groupe industriel de grande taille, entouré par des collaborateurs autonomes et des procédures et processus éprouvés, et s’en est une autre d’être le patron d’une PME en difficulté sans infrastructure managériale développée.

Le style de leadership mis en œuvre avec les collaborateurs, l’interaction avec les clients, l’innovation, la gestion, toutes ces activités sont appréhendées croyons nous en fonction des situations rencontrées, et nous pensons que nous sommes tous capables de nous y adapter facilement en mettant en œuvre des techniques de management éprouvées , acquises et maîtrisées.

Dans une certaine mesure cette opinion est valide et peut permettre d’atteindre des objectifs à court terme mais en fait nous agissons en fonction de nos prédispositions naturelles qui influent sur l’énergie que nous mettons en œuvre pour parvenir à nos fins. Moins nous sommes naturellement enclins à un comportement plus nous consommerons d’énergie pour le mettre en œuvre et moins sa réalisation sera confortable et efficace. Ignorer cet aspect risque d’avoir des conséquences notables pour la santé mentale et physique sur le long terme mais également sur la performance individuelle et celle de l’organisation.

Contrairement à ce que pensais Édouard, ni les acquis scolaires et universitaires, un diplôme des Arts et Métiers pour lui-même, ni l’expérience professionnelle ne suffisent pas pour garantir notre épanouissement dans une activité . Comprendre nos modes de fonctionnement, identifier nos talents innés, et mettre en œuvre des stratégies efficaces pour les « jouer » à plein sont des éléments cruciaux pour relever les défis liés à nos missions. C’est ce que je proposais à Édouard…et qu’il accepta à ma grande joie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s